mercredi, 13 décembre 2017

Jobs d'ici et d'ailleurs ...

Organisation d'une sélection comparative de recrutement des coordinateurs Safety et Security pour les cours et tribunaux (numéro de sélection AFG17279)

Dans le courant du premier semestre de 2018, SELOR organisera à Bruxelles une sélection comparative de recrutement de coordinateurs Safety et Security pour les cours et tribunaux, conformément à l'arrêté royal du 10 novembre 2006 portant statut, carrière et statut pécuniaire du personnel judiciaire.

Le diplôme requit à la date de la clôture des inscriptions :

- diplôme de licencié/master, docteur, pharmacien, agrégé, ingénieur, ingénieur industriel, architecte, maître (diplôme de base du 2e cycle) reconnus et délivrés par les universités belges et les établissements d'enseignement supérieur de type long, après au moins 4 ans d'études ou par un jury de l'Etat ou de l'une des Communautés.

- certificats délivrés aux lauréats de l'Ecole royale militaire qui peuvent porter le titre d'ingénieur civil ou de licencié/master.

OU

L'arrêté de nomination et ancienneté requis à la date limite d'inscription (uniquement pour les fonctionnaires fédéraux)

Vous êtes agent statutaire francophone et vous ne travaillez pas pour l'ordre judiciaire: pour participer à cette sélection, vous devez être nommé dans l'une des administrations fédérales repris dans l'arrêté royal du 15 janvier 2007 (le personnel de la SNCB et de la police fédérale ne font pas partie du champ d'application du marché interne)

Le poste vacant est un poste A. Vous devez donc : Etre doté de la classe A1.

Expérience exigée au plus tard à la date limite d'inscription :

- Minimum deux ans d'expérience professionnelle pertinente dans le domaine de la sécurité.

Ces conditions susvisées aux points 2 et 3 doivent être réalisées à la date de la clôture des inscriptions.

La sélection consiste en un screening des compétences.

Durant le premier event, les compétences suivantes seront évaluées : faire preuve de fiabilité, s'auto développer, atteindre les objectifs, intégrer l'information, travailler en équipe, agir de manière orientée service, décider et capacité de raisonnement abstrait.

Il s'agit d'une épreuve informatisée comprenant :

- un test de raisonnement abstrait 

- un test de jugement situationnel

Cette épreuve a une durée maximale de 2h30min. Pour réussir les candidats doivent obtenir au moins 50 points sur 100.

Compte tenu du nombre d'emplois, seuls les 15 premiers lauréats seront retenus pour l'épreuve suivante. En cas d'égalité de points, ce nombre peut être augmenté en faveur des candidats.

Les points obtenus ne seront pas pris en compte pour la réalisation du classement des lauréats de l'épreuve comparative.

Le deuxième event consiste en un entretien, précédé d'une étude de cas, qui consiste à évaluer la correspondance entre le profil du candidat et les compétences, ainsi que la motivation et les affinités avec le domaine d'activité.

Durant la sélection, les compétences suivantes seront évaluées : atteindre les objectifs, intégrer l'information, décider, motiver les collaborateurs, conseiller et connaissances des techniques de sécurité. Par compétence, une cotation de maximum 5 points sera attribuée.

Pour cette sélection, un total de 35 points sera attribué.

Pour réussir les candidats doivent obtenir au moins 60 %.

Toute demande de participation à cette sélection doit, sous peine de nullité, répondre aux conditions suivantes :

- le candidat a complété son CV en ligne sur `Mon Selor' (http://www.selor.be)

- le candidat a joint, à son CV en ligne sur `Mon Selor' (http://www.selor.be ), son diplôme ou son arrêté de nomination avant la clôture des inscriptions.

Le candidat postule en ligne pour cette place vacante.

Aucun dépôt sur place d'une candidature ne sera accepté.

Le délai d'inscription est clôturé le 17 janvier 2018.

Le contrôle de la validité des candidatures sera effectué après la période d'inscription.

Les candidats qui ne satisfont pas aux conditions de la sélection ou qui n'ont pas introduit leur candidature de façon valable, en seront informé via « Mon Selor ».

Les lauréats seront classés selon les points obtenus à l'event 2.2 entretien + étude de cas.

La liste des lauréats sera publiée au Moniteur belge.

Chaque participant sera informé de ses résultats.

La réserve des lauréats a une durée de validité de trois ans à compter de la date du procès-verbal.

Le Ministre de la Justice peut, par décision motivée, prolonger ce délai, à chaque fois pour une durée d'un an.

Les lauréats de la sélection seront invités à poser leur candidature aux places vacantes de Safety et Security de niveau A pour l'ordre judiciaire, qui seront publiées au Moniteur belge.

Ceux qui participent indûment à cette sélection ne pourront en aucun cas être déclarés admissibles.

Le candidat peut recevoir le règlement de cette sélection ainsi que la composition de la commission de sélection, s'il en fait la demande par écrit. Cette demande doit être adressée à recrutementaroj@just.fgov.be

21:25 Écrit par Jean-Michel NOTTEBAERT dans 02 - Jobs d'ici et d'ailleurs ... | Lien permanent |  Facebook | |

mardi, 12 décembre 2017

Activités

 

Daniel TRAMMER, Florence TYRANT, 8 décembre 2017, 19 h, Estaimbourg, Estaimpuis, Château de Bourgogne,

   

Marché de Noël, Estaimbourg, Estaimpuis, le petit village de Noël, Sandrine VERGUCHT, Foie gras, Confections artisanales, vin chaud, crêpes, gaufres, samedi 16 décembre 2017, dimanche 17 décembre 2017,

 

Dimanche 17 décembre, 17 h, Concert de Noël, Néchin, Estaimpuis, Féerie de valses, Grand orchestre de Douai, Mélanie LEVY-THIEBAUT,

 

Le fabuleux anniversaire du Père Noël, Tournai, samedi 16 décembre, dimanche 17 décembre, mercredi 20 décembre 2017, centre de la Marionnettes, Tournai,

 

22:50 Écrit par Jean-Michel NOTTEBAERT dans 06 - Activités | Lien permanent |  Facebook | |

mardi, 05 décembre 2017

Citoyenneté

Quand la bise fut venue … [i]

 

En juillet 2002, à l’initiative du ministre José DARAS (Ecolo), Ministre des Transports, de la Mobilité et de l’Energie, et du ministre Michel FORET (MR), Ministre de l’Aménagement du Territoire, de l’Urbanisme et de l’Environnement, le Gouvernement wallon de l’époque présidé par Jean-Claude VAN CAUWENBERGHE adopte le premier « Cadre de référence pour l’implantation d’éoliennes en Région wallonne ».

Le 16 septembre 2002, le Conseil du C.P.A.S. d’Estaimpuis vote, à l’unanimité des membres présents (PS, Cdh et Ecolo) et à l’initiative de Jean-Michel NOTTEBAERT, une résolution visant à créer une société mixte pour l’implantation, l’installation et le financement d’un parc éolien sur l’entité d’Estaimpuis.

La s.a. Windvision Belgium introduit en juillet 2012, une demande de permis unique pour construire et exploiter un parc de six éoliennes et une cabine de tête, construire et réaménager des voiries d’accès et des aires de montage et installer des raccordements électriques, dans un établissement situé de part et d’autre de l’A17 à Leers-Nord, Saint-Léger, Estaimbourg et Néchin sur le territoire de la commune d’Estaimpuis.

Une première décision favorable intervient le 27 juillet 2013 lorsque le ministre Philippe HENRY (Ecolo), Ministre de l’Environnement, de l’Aménagement du Territoire et de la Mobilité, accorde un permis pour six (6) éoliennes.

Toutefois, suite à la requête introduite par l’asbl « Le Comité de la Royère et du Petit Preux » et différents riverains, ledit permis est annulé par le Conseil d’Etat le 25 avril 2014.

Après avoir répondu aux objections formulées par le Conseil d’Etat, la s.a. Windvision Belgium poursuit le projet et obtient le 10 septembre 2014, du ministre Carlo DI ANTONIO (Cdh), Ministre de l’Environnement, de l’Aménagement du Territoire, de la Mobilité et des Transports et du Bien-être animal, un nouveau permis pour édifier cinq (5) éoliennes.

Après un ultime recours auprès du Conseil d’Etat, la haute juridiction administrative décrète le 5 septembre 2016, le désistement d’instance et le projet peut enfin poursuivre sa route et prendre … son envol.

En décembre 2016, la s.a. Windvision Belgium revend le permis unique à la s.a. EDF Luminus et à l’intercommunale IPALLE, qui a défendu les intérêts publics, ceux de la commune d’Estaimpuis et des vingt-deux autres communes de la Wallonie picarde (WAPI).

Le parc éolien d’Estampuis est construit et sera exploité en partenariat par la s.a. EDF Luminus et l’intercommunale IPALLE selon un principe de mutualisation des charges et recettes, la s.a. EDF Luminus étant chargé de la maîtrise d’ouvrage relative à la construction du parc éolien.   Le chantier a débuté en mars 2017 avec l’aménagement des voiries.

La livraison et le montage des éoliennes ont été réalisés en septembre et octobre 2017, tandis que la production des premiers kWh est prévue en décembre.

Des mesures compensatoires pour l’avifaune (semis de graminées pour les oiseaux) sont prévues sur 12 hectares. 

Caractéristiques des éoliennes : 

 

EDF-Luminus : 3 éoliennes - Vestas V100 - Puissance par éolienne : 2,2 MW -

Puissance totale : 6,6 MW

Ipalle : 2 éoliennes - Vestas V100 - Puissance par éolienne : 2,2 MW -

Puissance totale : 4,4 MW

Parc éolien : 5 éoliennes - Vestas V100 - Puissance par éolienne : 2,2 MW -

Puissance totale : 11,MW

 

Après consultation du marché, le choix s’est porté sur des éoliennes de type V100 de Vestas, d’une puissance de 2,2 MW, soit 11 MW pour l’ensemble du parc.

La production annuelle est estimée à 29 GWh/an, soit l’équivalent de 8.300 ménages wallons.

Coût estimé par éolienne : 3.000.000 €, soit un investissement de 15.000.000 €

Retour pour la commune d’Estaimpuis

De cette façon, la commune d’Estaimpuis s’inscrit dans une démarche globale de promotion des énergies renouvelables, de réduction de son empreinte écologique et de sa consommation d’énergies fossiles.

Par ailleurs, les exploitants, la s.a. EDF-Luminus et l’intercommunale Ipalle, souhaitent soutenir les initiatives locales et sensibiliser les citoyens aux enjeux énergétiques futurs par :

  • Un versement de 300.000 € pour réaliser des travaux d’économie d’énergie, l’installation de panneaux photovoltaïques, … ;
  • Une taxe de 12.500 € par mât, soit 62.500 € au total, pour poursuivre des projets d’intérêt général qui s’inscrivent dans le cadre du développement durable d’Estaimpuis. 

 

[i] La cigale et la fourmi – Jean de la Fontaine – 1621-1695

23:10 Écrit par Jean-Michel NOTTEBAERT dans 03 - Citoyenneté | Lien permanent |  Facebook | |